Bruit, bruissement, musique
mardi 17 janvier 2006 à 12h34

Vendredi, j'étais reçu à la Cité de la Musique pour un concert. En tant que spectateur bien entendu, ne vous fourvoyez pas. Au menu : Lachenmann et Mozart. Je ne vous donne pas de biographie détaillée de l'un et de l'autre. Pour ceux qui ne connaissent pas Lachenmann, et j'imagine qu'il y en a un certain nombre quand même, sachez qu'Helmut — c'est son prénom — est allemand, bien vivant, et que sa musique est... différente. On m'avait averti, mais je m'attendais à rien en particulier.

Helmu LachenmannJ'offre donc mes oreilles vierges au chef d'orchestre qui lève sa baguette, prêt à partir. Un violoncelliste, sans doute trop stressé par la présence de Lachenmann en personne parmi les spectateurs, fait déraper son archet sur ses cordes maintenues lâchement par une main ce qui laisse échapper un FFFffcchHHhhittt pas très discret. Décontenancé, un trompétiste manque d'éternuer dans son embouchure, produisant un son étouffé similaire. Ce n'est qu'à la seconde d'après que je réalisai, honteusement mais heureux de la surprise, que le morceau de 21 minutes avait déjà commencé. Malgré le sérieux et la concentration qu'impose une salle de concert, je dois dire que ma première approche du compositeur m'a fait légèrement sourire. Je n'avais pas imaginé avant qu'il y avait tant de manière de faire pschitt avec des instruments de musique. Des archets frottés sur les pupitres aux paumes tapées sur les embouchures en passant par les flûtes soufflées à vide, ou par les narines, le spectre largement balayé des possibilités offertes par l'orchestre est un théâtre expérimental et spectaculaire. Sans parler du garçon qui ouvrait et fermait alternativement le couvercle du piano à queue, dans le but d'en moduler le son, qui donnait vraiment l'impression de brasser de l'air...

C'est qui est très fort, toute notion de goût mise à part, c'est que tout ceci n'est pas de l'impro. Ca doit être extraordinaire de connaître le morceau par coeur et d'en voir (car on dit qu'on va voir Lachenmann, pas qu'on va l'écouter ^^) l'interpretation par différents orchestres. A approfondir absolument.

Laissez un commentaire





:-) :-( )-: :-D :-p :-/ ˆ_ˆ :'-( (na!) ;-) ;-p :-$ :-s (lover) o_O (r) (l)