Pourtant tout peut être si simple
samedi 5 novembre 2005 à 18h48

Je boutonne ma veste tandis que je m'engouffre sous le ciel presque noir de la rue presque déserte. Je viens de quitter des amis qui finissent de regarder la Star Ac'. Moi je n'en peux plus ce soir. J'apprendrai qui a été éliminé un autre jour, ou pas. Je descens vers le Palais Chaillot. Je m'arrête avant de traverser les deux derniers passages piétons. Il y a quand même quelques voitures, et vu ce que j'ai bu au boulot, mieux vaut être prudent. L'homme devant moi s'avance dangeureusement vers la chaussée. Il ne voit pas les voitures, qui roulent d'une allure feutrée. Il agite sa canne blanche devant lui et s'engage. Je le rattrape, et me ravise avant de le dépasser. « Vous prenez le métro ? » lui demandé-je. « Oui. » « Je vais vous accompagner.» Je lui attrape le bras, et le guide vers les escaliers. Le couloir souterrain est long. Il doit avoir environ 25 ans. Il fait assez frais. Il est bien habillé, bien rasé. Encore des escaliers. Je ralentis pour le prévenir. Mais comment fait-il ? Nous passons les tourniquets. Il me tiens la porte. Je reprends son bras jusqu'en haut des marches qui mènent au quais de la ligne 6. Il me remercie d'une voix sincère et belle. Je suis encore là, et pourtant absent de son champs de vision. Je ne veux pas l'ennuyer en lui disant mon admiration. Un autre jour si on se recroise.

Laissez un commentaire





:-) :-( )-: :-D :-p :-/ ˆ_ˆ :'-( (na!) ;-) ;-p :-$ :-s (lover) o_O (r) (l)