Projective
mercredi 12 octobre 2005 à 13h46

Je fermai mon livre et me hissai hors du canapé. Dans la lanterne la flamme somnolait toujours, se partageant l'atmosphère avec les notes feutrées d'une sonate de Haydn. Cependant, quelque chose me paraissait inhabitulel bien qu'il me soit impossible de dire quoi. Dans la cuisine, j'allumai une plaque de cuisson sous une casserole pleine d'eau, puis après avoir sorti une boule de mozzarella du réfrigérateur je retournai m'assoir sur le velour vert des coussins du canapé, une Pelforth à la main. Je lisais mes messages sur mon ordinateur quand je réalisai soudain que mes yeux n'étaient qu'à dix-huit centimètres de l'écran. Je me reculai. Voilà donc ce qui troublait mon esprit, je voyais flou de l'oeil gauche et je m'en étais pas aperçu spontanement. Je retirai précipitament mes lunettes de mon nez, imaginant le carreau gauche aussi propre que si je l'avais nettoyé avec une tranche de jambon. Aucune trace susceptible de gêner ma vision n'y était visible. Accusant ma paire de lunettes, j'en mis une autre sans aucun succès. Ainsi finis-je par accepter que c'est de moi que venait le problème. L'étonnement fit vite place à la peur de perdre complètement l'usage de mon oeil, peur légitime car je trainais encore une conjonctivite allergique suspecte. Mes craintes s'effacèrent alors que je goûtais mentalement à ma nouvelle vie de borgne, estimant finalement qu'un oeil plus clair que l'autre pouvait être très sexy. Je rallumai une bougie et la plaçai dans la lanterne qui s'était endormie.

Laissez un commentaire





:-) :-( )-: :-D :-p :-/ ˆ_ˆ :'-( (na!) ;-) ;-p :-$ :-s (lover) o_O (r) (l)