Rêve sucré
vendredi 7 octobre 2005 à 10h40

J'entre dans la boulangerie pâtisserie. La boutique est bondée. Curieusement, malgré la file d'attente de six personnes devant moi, je suis tout de suite nez à nez avec une des trois boulangères qui régulent la masse des clients derrière leur comptoir. Je lui demande quels sont les pains qui se conservent le plus longtemps et je finis par lui prendre un pain de seigle, tout en me félicitant intérieurement : « j'en étais sûr que c'était les pains de seigle qui se gardaient le mieux ». Pris d'une soudaine envie de dépenser de l'argent, je commande aussi un gâteau — je ne sais plus ce que c'était comme gâteau mais il était assez gros — et je lui dis que j'aimerais bien prendre quelques petits fours, en les apercevant dans un présentoir au fond. « Je vais choisir et je vous dis ». J'ai maintenant un plateau dans la main dans lequel j'ai mis un exemplaire de chaque petit four pour mieux choisir. J'ai repéré les cinq ou six que je voulais et je me tourne vers ma boulangère pour lui faire part de mon choix, mais rien n'y fait, je n'y arrive pas. Je finis par lui dire que ça sera plus simple si je les montre directement dans le présentoir, où il y a au moins des étiquettes avec le nom des gâteaux. Elle prend le plateau et le fait tomber sans faire expres à ses pieds. Les petits fours roulent sous le présentoir. Elle, toujours souriante. Je lui plais. Je parviens à lui indiquer laborieusement ce que je veux. Des pâtisseries que je n'ai jamais vu ailleurs, proches des macarons. Toutes au chocolat. C'est au moment où je me réjouissais d'avance de ces douceurs sucrées que mon réveil s'est déclenché.

Laissez un commentaire





:-) :-( )-: :-D :-p :-/ ˆ_ˆ :'-( (na!) ;-) ;-p :-$ :-s (lover) o_O (r) (l)