Assombrissement estival inopiné
vendredi 24 juin 2005 à 09h04

A deux jour à peine du jour le plus long de l'année, collé à mon siège par la transpiration collective des quinze participants d'une réunion qui dure depuis 9h dans une salle mal climatisée, j'assiste, stupéfait, au singulier spectacle d'un orage soudain qui ne fait ni plus ni moins que masquer le soleil, nous plongeant dans une obscurité qui n'est pas sans rappeler la nuit, chose d'autant plus surprenante qu'il n'est que 16h.

Celà me conduit à deux constatations :

  • Si on continue à perdre six heures de soleil tous les deux jours, on va vite se sentir au pôle sud.
  • Je viens d'écrire la phrase la plus longue de mon blog.

Laissez un commentaire





:-) :-( )-: :-D :-p :-/ ˆ_ˆ :'-( (na!) ;-) ;-p :-$ :-s (lover) o_O (r) (l)