Lampadaire
mercredi 13 octobre 2004 à 15h00

Je me rappelle d'une soirée d'octobre l'année dernière. Une de ces soirées où je suis dans mon état d'esprit contemplatif hypersensible qui revient périodiquement. Oh que le monde est plein de merveilles, oh que les gens qui passent à côté sans les voir ont tort, s'ils ouvraient les yeux et se laissaient toucher etc etc... Bref, je me souviens de ce soir où je me rendais chez une amie pour dîner, et je repensais à un texte sur les feuilles mortes que j'avais lu sur un de mes blogs préférés. Mon Dieu que ce texte était beau. L'histoire d'une feuille qui choit de sa branche. Ses états d'âme, ses émotions. Il faut vraiment que je le retrouve. Et donc à ce moment je me disais que je pouvais moi aussi faire l'éloge d'à peu près n'importe quoi. Alors que je continuais ma marche, mon regard était immanquablement attiré par la moindre chute de feuille morte. Ralalaa, toutes ces feuilles rien que pour moi... Remontant la trajectoire de l'une d'entre elles, j'ai aperçu un lampadaire bien singulier, privé de tête. Quand je pense que la raison d'être du lampadaire est d'éclairer les pauvres gens qui passent dessous sans le voir, celui là devait être bien malheureux et se sentir bien inutile. Impuissant sur son sort de surcroit... Comment puis-je m'émouvoir pour de telles choses ? Je me suis promis que je lui rendrais hommage, voilà, c'est chose faite, un an après. Pardonne-moi lampadaire.

Laissez un commentaire





:-) :-( )-: :-D :-p :-/ ˆ_ˆ :'-( (na!) ;-) ;-p :-$ :-s (lover) o_O (r) (l)